professionnels immobilier

Ecrit le 9 juin 2024 Par Adelaide Fauteaux - 62 Lectures


Professionnels de l’immobilier : 5 conseils pour s’assurer de ne pas avoir de problème

Exercer le métier de professionnel de l’immobilier, c’est comme marcher sur un fil. D’un côté la passion de trouver le bien rêvé pour ses clients, de l’autre la responsabilité de ne pas faillir dans sa mission. Pour garder l’équilibre, il faut donc prendre certaines précautions.

La garantie financière pour les professionnels de l’immobilier

La garantie financière permet de garantir aux clients le remboursement des sommes qui vous sont confiées. Par exemple, si un acquéreur vous verse un acompte lors d’une transaction, et que vous faites faillite avant de le reverser au notaire, ce client sera remboursé grâce à la garantie financière.

Souscrire à la garantie financière auprès d’un garant reconnu comme Galian est un gage de sécurité et de confiance pour vos clients. Ils savent que leurs fonds sont protégés en cas de problème. De plus, cet organisme réalise des audits réguliers pour s’assurer que les fonds sont bien représentés. Vous bénéficiez ainsi d’un suivi professionnel sur la gestion des sommes confiées.

Une protection juridique pour les professionnels de l’immobilier

Même avec toutes les précautions du monde, vous pouvez être confronté à un litige dans l’exercice de vos activités. Pour vous défendre efficacement, la protection juridique pour les professionnels de l’immobilier est précieuse. Comme celle destinée aux particuliers, cette assurance prend en charge vos frais de justice en cas de procédure : honoraires d’avocat, frais d’expertise, frais d’huissier… Elle vous apporte également des services de consultation juridique. Ainsi, vous pouvez agir sereinement face à un différend avec un client ou un fournisseur. Votre protection juridique se charge de trouver la meilleure solution, à l’amiable ou devant les tribunaux si nécessaire.

conseils immobilier

L’assurance responsabilité civile professionnelle

L’assurance responsabilité civile professionnelle (RCP) vous couvre en cas d’erreur ou de négligence. Par exemple, vous recommandez un bien avec des vices cachés, ou vous oubliez de réaliser une démarche administrative pour un client. Votre RCP prendra alors en charge les frais liés à ces réclamations. En tant que professionnel de l’immobilier, cette assurance protège votre patrimoine personnel et celui de votre entreprise. Sans RCP, vous devrez payer les frais vous-même en cas d’erreur, ce qui peut vite devenir très coûteux !

Des audits réguliers de conformité

Pour vérifier que votre activité dans l’immobilier reste conforme à vos obligations légales, des audits réguliers sont indispensables. Vous obtenez ainsi un rapport détaillé sur vos pratiques, avec des recommandations pour améliorer la gestion de ces fonds sensibles. Ces contrôles renforcent votre crédibilité vis-à-vis de vos clients. De manière générale, auditez aussi vos procédures internes, vos contrats types, vos documents commerciaux… Pour cela, vous pouvez faire appel à un cabinet spécialisé ou à un juriste.

A lire aussi :   Assurer son entreprise en Suisse : nos conseils

Formez-vous continuellement aux risques de votre activité dans l’immobilier

Dernier conseil pour les professionnels de l’immobilier : la formation continue sur les risques du métier. Car les pratiques évoluent, la réglementation change sans cesse, il faut donc rester à jour. Vous y découvrirez ainsi toutes les subtilités du droit immobilier, afin de mieux rédiger vos contrats et vos documents d’information. L’objectif est d’éviter les litiges liés aux mauvaises pratiques.

Plus vous serez sensibilisé aux risques, plus vous serez vigilant dans votre activité. Formez également vos collaborateurs pour transmettre cet état d’esprit de prévention. Le tout est de ne pas rester figé sur vos acquis et de continuer d’apprendre tout au long de votre carrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *