Chomage

Ecrit le 29 juin 2019 Par Clémence Régis-Fontaine - 308 Lectures


Couvrir la perte d’emploi par une assurance chômage complémentaire

La perte d’un emploi constitue un événement stressant qui plonge parfois toute la famille dans la détresse. Une telle perte rime avec la perte du salaire. Cela remet en cause systématiquement les moyens matériels de la famille. L’existence peut être basculée dans une spirale de précarités. Seule l’assurance chômage est la solution pour sortir du trou.

Les impacts du chômage en cas de perte d’emploi

Le chômage peut être défini comme l’état d’une personne souhaitant travailler et qui est à la recherche d’un emploi. Il est difficile parfois de retrouver un emploi. Une telle situation peut créer des tensions dans la famille. La perte de revenus ne met pas la famille à l’abri des besoins. Le chômage à cet instant constitue une épreuve difficile pour toute la famille. Lorsque le chômage ne met pas en péril immédiatement la subsistance de la famille, des sacrifices sont consentis. Le chômage remet en cause en un laps de temps le niveau de vie des membres de la famille. On est contraint de sacrifier les vacances, les loisirs et même les études des enfants.

La perte d’emploi occasionne la perte de l’ensemble de ce que le travail apportait autrefois. L’image de chaque membre de la famille, l’identité et la place occupée au sein de société sont écorchés. On a de réelles difficultés à assumer non seulement dans sa famille mais aussi auprès des proches. Tous les projets envisagés sont voués à l’échec faute de moyens. La perte d’emploi entraîne celle de soi. La personne licenciée vit un sentiment de dévalorisation, un vide et inutilité. Elle est conduite vers les détresses psychologiques parfois graves. On assiste parfois à la désocialisation. On perd les repères sociaux. Certaines personnes éprouvent de la peine pour se lever à l’heure. Elles confondent le matin, l’après-midi et le soir. Cette perte d’emploi tue la créativité ainsi que le désir de se combattre. La perte du goût à la vie peut pousser au suicide.

Comment protéger ses revenus avec une assurance chômage complémentaire ?

L’ assurance chômage est la meilleure formule qui soit adaptée à la perte d’emploi. Le but est de préserver en toute situation le pouvoir d’achat qu’on soit seul, en couple avec ou non avec des enfants. Cette forme d’assurance permet de bénéficier d’un complément de revenu mensuel en attendant le retour d’une situation stable ou au meilleur cas reprendre son activité professionnelle. Les besoins vitaux de la famille sont ainsi couverts malgré la perte du travail. Les dettes s’accumulent moins même si le train de vie est réduit.

L’assurance en cas de chômage est une assurance perte d’emploi et accident très prisé par les salariés avertis et consciencieux. Elle garantit à l’assuré le versement d’une indemnité en cas de chômage, d’invalidité ou d’arrêt de travail. Le bénéficiaire affronte avec sérénité les dures épreuves de la vie professionnelle.

Chômage

Chômage

Une parfaite couverture de la perte d’emploi par l’assurance chômage complémentaire

Tout salarié peut adhérer à une assurance de perte de revenu. En effet, cette assurance est ouverte aux employés âgés de moins de 60 ans. La couverture devient active dès qu’il a confirmation de l’adhésion. Elle prend fin au 64 ème anniversaire. Cette assurance sérieuse permet également de profiter des services mais surtout des conseils des experts en la matière. En cas de perte d’emploi, il est offert une indemnisation durant 12 mois. La protection octroyée est complète. Elle est prévue aussi en cas d’accident, d’incapacité de travail, d’invalidité ou de dépendance suite à un licenciement. Les prestations d’assurance ne sont point soumises à l’impôt. Le prélèvement de la cotisation s’effectue sur le compte bancaire de l’assuré. La résiliation du contrat est possible à tout moment. Il suffit d’adresser un simple courrier à l’assureur.

Dès le licenciement, l’assuré et sa famille reçoivent une prestation d’assurance pour continuer à régler toutes les échéances. L’objectif est de permettre à l’assuré de conserver son niveau de vie avant le licenciement. L’assurance couvre 70 à 80 % du salaire. Il faut noter que pour les hauts revenus principalement le montant maximum est plafonné. Les primes d’assurances sont modestes. La protection va au-delà du chômage et prend en compte les accidents et la maladie. Il est prévu une prestation supplémentaire pour les cas de décès accidentel. Il n’est exigé aucun examen de santé ni de contrôle du revenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *