fonctionnement garantie biennale

Ecrit le 27 juillet 2023 Par Chiara de Pélauquin - 1441 Lectures


Garantie biennale : Définition, obligation et fonctionnement

Dans le domaine du bâtiment et de la construction, il est essentiel de bien comprendre les différentes garanties légales qui protègent les maîtres d’ouvrage et les entreprises. La garantie biennale est l’une d’entre elles. Cet article se propose de vous expliquer de manière détaillée et professionnelle la définition, l’obligation et le fonctionnement de cette garantie. Vous y trouverez également des conseils pour bien l’appliquer dans votre travail quotidien.

Définition de la garantie biennale

La garantie biennale, également connue sous le nom de garantie de bon fonctionnement, est une garantie légale qui couvre les éléments d’équipement dissociables d’une construction. Elle s’applique pendant une durée de deux ans à compter de la réception des travaux.

Cette garantie couvre les éléments d’équipement non-incorporés aux ouvrages de viabilité, de fondation, d’ossature, de clos ou de couvert. En d’autres termes, elle concerne les équipements qui peuvent être enlevés sans détériorer l’ouvrage. Parmi les exemples d’éléments concernés, on trouve les menuiseries, les systèmes de chauffage, les équipements électriques et les sanitaires.

La garantie biennale a pour principal objectif de protéger les maîtres d’ouvrage contre les défauts de fonctionnement des équipements dissociables. Ainsi, si un élément d’équipement présente un dysfonctionnement, l’entreprise doit prendre en charge sa réparation ou son remplacement, sans coût supplémentaire pour le maître d’ouvrage.
Garantie biennale

Obligations des entreprises en matière de garantie biennale

La garantie biennale est une obligation légale pour les entreprises de construction. Elle s’impose indépendamment de la volonté des parties et ne peut être exclue par une clause contractuelle.

Les entreprises doivent respecter plusieurs obligations pour garantir le bon fonctionnement des équipements dissociables pendant la durée de la garantie. En voici quelques-unes :

  1. Assurer une bonne exécution des travaux : Les entreprises doivent veiller à ce que les travaux soient réalisés conformément aux règles de l’art et aux normes en vigueur. Le respect des délais convenus fait également partie de cette obligation.
  2. Réaliser les éventuelles réparations ou remplacements : En cas de dysfonctionnement d’un élément d’équipement couvert par la garantie biennale, l’entreprise doit effectuer les réparations ou le remplacement à ses frais. Le maître d’ouvrage doit en être informé et donner son accord.
  3. Souscrire une assurance : Les entreprises sont tenues de souscrire une assurance couvrant leur responsabilité civile professionnelle, incluant la garantie biennale. Cela permet de garantir la solvabilité de l’entreprise en cas de sinistre et de protéger le maître d’ouvrage.
A lire aussi :   Assurances en lignes : les stratégies de marketing digital qu’il vous faut

Fonctionnement de la garantie biennale

Le fonctionnement de la garantie biennale repose sur plusieurs étapes clés, que nous allons détailler ci-dessous.

Mise en œuvre de la garantie

La garantie biennale prend effet dès la réception des travaux, qui est un acte juridique marquant l’accord entre le maître d’ouvrage et l’entreprise sur la conformité des travaux réalisés.

Pour mettre en œuvre la garantie biennale, le maître d’ouvrage doit signaler le dysfonctionnement constaté à l’entreprise par lettre recommandée avec accusé de réception. Il est recommandé d’inclure des photos, des descriptifs détaillés et des justificatifs pour faciliter la compréhension du problème.

Réponse de l’entreprise

L’entreprise doit, dans un délai raisonnable, procéder aux vérifications nécessaires et apporter une réponse au maître d’ouvrage. Si le dysfonctionnement relève effectivement de la garantie biennale, l’entreprise doit prendre en charge les réparations ou le remplacement, sans coût supplémentaire pour le maître d’ouvrage.

Recours en cas de litige

Si l’entreprise conteste la mise en œuvre de la garantie biennale ou tarde à effectuer les réparations, le maître d’ouvrage peut saisir le tribunal compétent. Il est recommandé de se faire assister par un avocat spécialisé en droit de la construction.

La garantie biennale est une garantie légale essentielle qui protège les maîtres d’ouvrage contre les dysfonctionnements des équipements dissociables d’une construction. Elle impose aux entreprises de construction des obligations spécifiques, telles que la bonne exécution des travaux, la réalisation des éventuelles réparations ou remplacements, et la souscription d’une assurance adaptée.

Le respect de cette garantie est primordial pour assurer la satisfaction des maîtres d’ouvrage et la pérennité des entreprises du secteur. En tant que professionnel, il est donc crucial de bien comprendre la garantie biennale et de l’appliquer rigoureusement dans votre activité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *