scooter

Ecrit le 30 juin 2020 Par Romain Riesenart - 479 Lectures


Pourquoi et comment prendre une assurance pour scooter de livraison ?

Les propriétaires de restaurant, de pizzéria, de magasin, etc. ont besoin d’assurer leurs services de livraison. Mais pour quelles raisons et comment souscrire une assurance pour son scooter de livraison? Voici quelques éléments de réponse!

L’assurance pour un scooter à usage professionnel

Le scooter de livraison fait partie des véhicules de transport à usage professionnel.  L’assurance pour un scooter à usage professionnel offre une couverture plus large que la formule classique. Cependant, ce ne sont pas toutes les compagnies d’assurance qui acceptent de garantir ce genre de risque. D’une manière générale, il faut posséder au minimum 2 ans de permis et d’autres critères pour souscrire une assurance scooter à usage professionnel. En plus, certains usages comme la livraison et le transport de personnes (mototaxi) sont rarement pris en charge par les assureurs.

La difficulté à trouver une assurance de scooter de livraison

Il est difficile d’obtenir une couverture pour un scooter de livraison en raison du niveau de risque élevé. Les livreurs roulent sur plusieurs kilomètres par jour. Ce sont habituellement de jeunes conducteurs, manquant d’expérience.  Pourtant, les routes à parcourir sont parfois pénibles et saturées, alors que le service de livraison doit être rapide. Résultat : un accident peut vite arriver. Et les accidents des scooters de livraison sont plus nombreux que ceux des autres véhicules à deux roues.

Scooter de livraison : les conditions de couverture

Les risques couverts sont les accidents du scooter de livraison durant les heures de travail. Dans ce cas, la société d’assurance va vérifier que l’accident se soit bien produit au cours du déplacement professionnel. Elle va également voir si cela rentre bien dans les horaires de l’entreprise.

assurance scooter
Les enjeux de l’absence d’une assurance pour un scooter de livraison

A défaut d’une assurance pour usage professionnel, le scooter ne sera pas couvert en cas de sinistre. Ainsi, vous devriez régler personnellement et directement tous les frais d’indemnisation, de réparation ou de soins.  En outre, vous risquez la résiliation de votre assurance scooter à cause d’une fausse déclaration de l’utilisation du véhicule. Et une résiliation pour fausse déclaration réduit les chances de contracter une nouvelle assurance à néant, à moins de solliciter le BCT.

Le coût d’une assurance scooter qui sert a livrer

Il est intéressant d’assurer un scooter de livraison non seulement pour l’indemnisation de l’assureur mais également pour les avantages fiscaux. En effet,  l’utilisation d’un scooter dans le cadre du travail est totalement exonérée d’impôts. Il n’existe pas de limite de déduction fiscale à 75 % comme pour les voitures. Ainsi, seront fiscalement déduits :

  • les primes d’assurance scooter
  • les équipements
  • le carburant
  • les frais de parking
  • la maintenance
  • les péages

Par ailleurs, l’acquisition du scooter ainsi que son immatriculation sont intégralement amortissables.

Les garanties pour scooter pour livrer

Certains assureurs couvrent aussi bien les trajets professionnels que les déplacements en vacances. Les couvertures les plus complètes incluent une prise en charge même à domicile, dans la mesure où l’engin ne démarre pas. Ainsi, l‘assuré bénéficie d’un service de dépannage quel que soit la nature du problème : panne sèche, perte du casque ou des clefs, etc.

La souscription d’une assurance pour un tel scooter

On peut prendre une couverture d’assurance pour son scooter de livraison en ligne. Pour parvenir à contracter une assurance pour son scooter de livraison, il faut réunir les critères suivants :

  • une puissance du véhicule limité à 50 cc ou à 125 cc
  • l’existence d’une mono selle
  • la présence d’un caisson de livraison
  • la déclaration de l’utilisation du scooter (livraison de plats à emporter, livraison de biens,…)

L’assureur peut aussi proposer une assurance responsabilité civile et exiger qu’un nombre minimum de scooters soient incluent dans la couverture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *