assurance habitation

Ecrit le 22 février 2023 Par Ulrik Schneidder - 1847 Lectures


Signature chez un notaire : ne pas oublier l’assurance habitation !

Une fois que l’acquéreur trouve son bien immobilier idéal, il est souvent pressé. Il se montre impatient de signer, pressé de prendre les clefs et pressé d’occuper la maison. Alors qu’il faut se préparer dans les différentes paperasses, l’acheteur oublie parfois son assurance habitation. Obligataire et  incontournable, il ne faut jamais oublier l’assurance habitation lors de la signature chez un notaire.

Se munir d’une assurance habitation avant la signature notariale

En général, avant d’occuper une maison, il est conseillé de souscrire à une assurance habitation. Le propriétaire peut choisir les garanties qu’ils souhaitent pour être à l’abri des accidents et des dégâts éventuels. Cependant, à votre tour – en étant propriétaire-, vous devez vous munir d’une assurance appropriée. Durant la vente, il sera demandé de fournir plusieurs documents y compris les preuves montrant un bien assuré.

Bien qu’autrefois, le propriétaire puisse proposer une assurance habitation à un acquéreur, ce dernier peut quand même avoir la sienne. En vue de concrétiser la vente devant un notaire, il faut suivre les procédures selon les normes et les règles en immobilier. Un acte notarié doit notamment inclure une clause sur l’assurance habitation ainsi que les modalités y afférentes. C’est pourquoi l’acheteur doit se munir d’une assurance habitation lors de la signature de l’acte de vente chez le notaire.

utilité assurance

Quelle est l’importance d’une assurance habitation

En raison de ces clauses dans l’acte notarié, l’assurance habitation est obligatoire. Il est important de préciser les états du bâtiment et les garanties auxquelles il est protégé. Sans ce document d’assurance, les actions de vente sont classées fermer. Il n’y aura pas de signature chez le notaire tant que les documents ne sont pas complets. Cependant, si l’acheteur est bien pressé, il doit se préparer au moins la veille de l’événement. En ce point, il ne risquera pas le changement de décision venant du propriétaire.

Dans d’autres cas, une habitation sans assurance est un énorme risque à prendre. Ce document peut détailler l’état du bien avant votre achat. Il se peut que des anciens travaux puissent causer des dommages dès votre premier jour sous le toit. Cependant, afin de vous protéger et votre nouveau bien contre tous les risques possibles, l’assurance habitation est obligatoire. Il ne faut jamais oublier de souscrire à certaines garanties pour se mettre en sécurité lors des moments d’occupation de la maison.

A lire aussi :   Sinistre habitation : pourquoi être assisté par un expert incendie ?

Quand souscrire à une assurance habitation ?

De nombreux acquéreurs se plaignent des assurances souscrites alors que la vente n’a pas eu lieu. Ils ont pris le risque de mettre la maison sous couverture alors que le propriétaire change d’avis au cours des périodes de vente. Il est alors conseillé de ne pas élaborer une assurance habitation avant la date de signature indiquée par le notaire.

Pour plus de précaution, Il est idéal de souscrire à une assurance habitation la veille ou le jour de la signature de l’acte de vente. L’assurance prend effet immédiatement après la concrétisation de la vente, et vous serez sécurisé des vols, des incendies et des dégâts divers. L’assurance habitation est un document essentiel pour concrétiser une vente immobilière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *