sinistre habitation

Ecrit le 21 septembre 2022 Par Ulrik Schneidder - 27 Lectures


Sinistre habitation : pourquoi être assisté par un expert incendie ?

Après un sinistre habitation, place aux démarches administratives pour pouvoir reprendre le cours de sa vie. A première vue simple pour des dommages de petite ampleur, la gestion d’un incendie dans son habitation est une tout autre affaire. Certaines victimes, totalement déboussolées par les récents événements vécus, rencontrent des difficultés à faire valoir leurs droits. Afin d’éviter que cela se transforme en un parcours du combattant, des assistances existent dont celle d’un contre-expert spécialisé en incendie. Découvrons ensemble la raison pour laquelle un expert incendie s’avère déterminant dans le processus d’indemnisation des sinistrés.

Le rôle d’un expert incendie

L’expert incendie est un professionnel disposant de connaissances techniques pointues et d’un savoir juridique reconnu. Il est souvent compétent pour le domaine des sinistres habitation en général (incendie, explosion, tempête, etc). Appelé aussi contre-expert, expert d’assuré, expert privé ou encore expert-sinistre, il est considéré comme le défenseur du sinistré face à l’assureur. Il opère aussi bien pour les locataires, les propriétaires, les particuliers et les professionnels (commerces, entreprises ,…).

Son but premier est de faire valoir les droits des assurés. La majorité des experts incendie sont indépendants. Mandatés par l’assuré, ils interviennent généralement à la suite d’un sinistre afin d’analyser la cause des dégâts, de chiffrer le préjudice et de rédiger un rapport objectif statuant sur le montant d’indemnisation éligible.

Quand faire appel à un contre-expert incendie ?

Leur mission se déroule le plus souvent en confrontation avec un autre expert : celui de l’assureur. De plus en plus souvent, la compagnie d’assurance missionne aussi l’un de ses experts pour établir un rapport d’expertise déterminant les causes du sinistre, validant la prise en charge (ou non) du sinistre par les conditions générales du contrat souscrit et évaluant les dommages & pertes. Désolé de vous l’apprendre mais cet expert-compagnie défendra les intérêts de l’assureur. Il aura donc tendance à sous-évaluer votre préjudice.

Récapitulons : l’expert-compagnie est missionné par l’assurance en premier lieu afin d’émettre une 1ère offre d’indemnisation au sinistré. Cependant, si selon l’assuré, la proposition soumise est en-dessous de celle désirée, il peut faire appel à un expert incendie (contre-expert).

Via de multiples pourparlers, l’objectif de cet expert d’assuré spécialisé en incendie sera de trouver un accord avec la compagnie d’assurance. La réussite des tractations repose sur le savoir-faire du bureau de contre-expertise que vous aurez choisi. Négocier en toute intelligence sera plus bénéfique que de combattre sans compromis la compagnie d’assurance. Un litige avec son assureur rendrait le processus d’indemnisation encore plus long et fastidieux.

Combien coûte une contre-expertise incendie ?

Un expert d’assuré en incendie tarifie ses services à l’heure (de 90 à 250€ / heure) ou en forfait (base fixe + pourcentage de l’indemnité négociée). La plupart du temps, ces honoraires sont pris en charge par le contrat habitation.

En effet, en Belgique, les assurés jouissent d’une prise en charge favorable des frais de contre-expertise contrairement à d’autres pays. Le sinistré se trouve généralement dans 2 cas possibles :

  1. L’assuré avait souscrit une assurance habitation ainsi qu’une protection juridique étendue : les honoraires de l’expert incendie sont alors totalement pris en charge par l’assureur.
  2. L’assuré avait souscrit une assurance habitation sans protection juridique. La facture finale du bureau d’expertise qui vous sera envoyée sera partiellement prise en charge.

Les tarifs sont variables d’un cabinet de contre-expertise à un autre. Comparez-les mais gardez en tête qu’un expert incendie de qualité vous fera gagner du temps, de l’argent et vous apportera une tranquillité d’esprit.

expert incendie

Comment choisir son expert d’assuré incendie ?

N’oubliez pas que son but principal sera de maximiser votre indemnisation. Privilégiez un expert privé en incendie avec de l’expérience (plus de 2 années), des avis favorables, une connaissance de votre zone d’habitation et une grille tarifaire transparente. Les meilleurs contre-experts sont rodés aux dossiers complexes des incendies qui prendront un temps de travail conséquent.

Vous le constaterez donc, l’expert incendie joue un rôle clé. Néanmoins, il est important de calculer le gain généré par son intervention. Si la potentielle plus-value est inférieure aux coûts de l’expertise, il ne sera pas intéressant de solliciter son assistance. Question de bon sens.

Comment se déroule l’intervention d’un expert incendie ?

Un expert spécialisé en incendie se doit d’être réactif lorsqu’il recevra votre appel. A peine les flammes éteintes, il devra venir à votre chevet dans un délai maximal de 24h afin que ses premières constatations soient complètes. Un bureau d’expertise de qualité utilise le plus souvent un processus en 4 étapes :

  1. État de perte : l’expert indépendant en incendie se déplace sur les lieux du sinistre pour vous conseiller sur les mesures de précautions à prendre (importantes pour que l’assureur ne se retourne pas contre vous sous prétexte que vous auriez intensifié les dommages en l’absence de sécurisation de votre habitation) et pour constater vos dégâts et pertes. Malgré les fumées et la suie, un bon expert sait se salir dans l’intérêt de son client.
  2. Montage dossier : le contre-expert va récolter l’ensemble des documents, devis, factures d’achat, contrat d’entretien, preuves de réparation, actes notariés, photos etc,… lui permettant d’évaluer vos préjudices (immobiliers, mobiliers, électroménagers,…). Une estimation précise sera effectuée intégrant des calculs de vétusté.
  3. Rédaction du procès-verbal : une contre-expertise incendie ne vaut rient si la compagnie d’assurance ne reçoit pas le rapport d’expertise mentionnant l’indemnisation finale. Ce document constitue la base des tractations entre l’expert-compagnie et le contre-expert.
  4. Négociation finale : lors d’une ultime rencontre, l’assurance et l’expert privé incendie négocient le montant à indemniser. Chaque chiffre sera porté à discussion afin de trouver un accord entre les 2 parties.

Lors de la venue de votre expert, vous êtes en droit d’être présent et d’assister à l’expertise. Si vous le désirez, vous pourrez même recevoir une copie du rapport établi par celui-ci.

Conclusion : augmenter son indemnisation grâce au contre-expert incendie

En lisant ces quelques lignes, vous avez bel et bien compris l’importance d’être représenté par un expert après un incendie. Il est toujours facile de souscrire une assurance habitation, mais toujours difficile de se faire indemniser lorsque son logement a été dévasté par les flammes. Être assisté par un expert incendie dès les premières heures d’un tel événement est donc incontournable. Dès le départ, ce contre-expert travaillera en collaboration, et non en confrontation, avec le représentant de votre assurance. Ainsi, se faire indemniser s’apparentera à une procédure simple et rapide aboutissant à un dédommagement couvrant l’ensemble des réparations et des futures remises en état.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.