assurance décennale

Ecrit le 4 janvier 2023 Par Ulrik Schneidder - 122 Lectures


Combien coûte une assurance décennale pour un auto entrepreneur ?

Garantie décennale : De quoi s’agit-il ? Pour commencer, c’est une assurance obligatoire pour les professionnels du BTP afin de garantir leur responsabilité envers le maître d’ouvrage. Pendant 10 ans après la réception des travaux, cette assurance couvre les risques de dommages liés à leurs réalisations. Autrement dit, c’est tout ce qui remet en question la solidité de la structure comme les défauts de fondation, problème d’isolation, toiture, électricité, plomberie, chauffage, climatisation ou bien d’autres dégâts matériaux causés par une malfaçon. Cependant, les dommages occasionnés par des mauvais usages du bâtiment n’engagent pas l’assureur.

Plus concrètement, l’assurance décennale concerne toute entreprise œuvrant dans le domaine de la construction que ce soit les spécialistes de la réalisation ou les professionnels de la conception et de la vente.

Les paramètres à prendre en compte pour l’estimation du tarif de l’assurance décennale

En estimation générale, le tarif de l’assurance auto entrepreneur se situe entre 600 et 6000 € par an. Cependant, il faut bien évaluer le budget dès le lancement de votre activité parce que ce prix dépend de certains critères, entre autres :

Le chiffre d’affaires est un élément indispensable, plus cet indicateur est élevé, plus l’entreprise est considérée à risques. Cela sous-entend que lorsque les salariés sont nombreux, le risque de sinistre est éminent. D’une manière générale, le tarif de l’assurance décennale correspond à 3% du chiffre d’affaires.

Ensuite, le tarif de l’assurance décennale varie selon la nature de l’activité de l’autoentrepreneur, si elle cause plus de risque sur le bâtiment, la cotisation mensuelle ou annuelle sera plus coûteuse.

L’historique de sinistralité de l’auto-entreprise est également un critère indéniable. Le coût de l’assurance d’un professionnel qui n’a jamais eu de sinistre est moins cher par rapport à celui d’un autre qui en a déjà eu.

L’expérience professionnelle : Cet élément fait partie des critères qui font osciller le coût de l’assurance, c’est tout à fait négociable en mettant en avant un profil moins risqué, bien évidement justifié avec des preuves tangibles telles qu’une absence de sinistre déclarée durant les 4 premières années d’activité. Ainsi, une légère réduction de la cotisation mensuelle constitue un éventuel bénéfice

D’ailleurs, le tarif dépend aussi de la compagnie d’assurances, la plupart de l’assureur fixe le prix de l’assurance responsabilité civile décennale en fonction de l’implantation géographique de l’activité de l’auto-entreprise.

coût assurance décennale

Quel est le budget à prévoir selon l’activité de l’auto-entrepreneur ? Les réponses à suivre

Pour l’auto-entreprise ayant un CA d’environ 40 000€, voici quelques indications sur le prix annuel de l’assurance décennale :

A lire aussi :   Assurance professionnelle autoentrepreneur : les étapes pour faire son choix

– De 700 à 1400 € par an pour l’électricien, menuisier, peintre, etc.

– De 1000 à 1800 € par an pour le carreleur, plombier, chauffagiste ….

– De 1200 à 2000 € par an pour le charpentier, étancheur, couvreur, maçon ….

Parmi les couts de chiffre d’affaires plus de 100 000 €, un autoentrepreneur paie l’assurance annuelle :

– Entre 3000 € à 4500 € quand il s’agit de gros œuvres considérés à risque comme la maçonnerie.

– Entre 2000 € à 2500 € si cela concerne les seconds œuvres, lots techniques, clos et couvert tels que les menuiseries, plomberie, électricité, chauffage, etc.

– Entre 6000 € à 6500 € pour l’étancheur, charpentier et pisciniste.

Ces tarifs, bien évidemment, ne sont que des estimations générales. Afin de bénéficier du meilleur prix pour son assurance décennale, la confiance de l’assureur est également très importante. N’hésitez pas à consulter plusieurs assureurs pour avoir plus de précision sur votre devis.

Ou tout simplement consulter l’un des nombreux comparateurs d’assurances présents aujourd’hui sur internet. Vous allez mettre en concurrence les assureurs et leurs services (couts, options, fiabilité, procédure de dédommagement, etc.). Vous économiserez probablement jusqu’à 360 €.

Finalement, il faut se méfier de tarifs trop bas qui peuvent cacher une non-prise en charge de certaines garanties.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *