Ecrit le 29 juin 2019 Par Clémence Régis-Fontaine - 55 Lectures


Comment s’assurer de mettre les chances de son côté pour décrocher un financement ?

Les demandes de crédits à la consommation ont bien évolué depuis ces dernières années. De plus en plus de particuliers optent pour les prêts bancaires afin de financer leur projet. Les raisons en sont nombreuses : rapidité de financement, chute du marché et des taux, etc. Autant d’éléments incitent davantage de particuliers à opter pour les prestations bancaires. Pour autant, si tout le monde peut prétendre à un financement de ce genre, les demandes sont pour la plupart rejetées par les banques. Pour éviter de perdre votre temps, voici quelques astuces afin de mettre toutes les chances de votre côté.

Bien se préparer avant sa demande de crédit bancaire

Parce qu’une préparation à point est la clé de toute réussite, ne ratez aucune étape pour votre demande de crédit. En amont, on vous conseille de passer par une simulation. Cela peut impacter sur vos chances de réussite. En effet, c’est le meilleur moyen afin d’être sûr d’emprunter sous les meilleurs auspices. Démarche entièrement gratuite et pouvant se faire en ligne, la simulation consiste à étudier vos possibilités d’endettement et de versement mensuel. Pensez à credifina.

En jouant sur le capital et la durée du contrat de recouvrement, vous rassurerez les banques sur votre profil. Il est possible de répéter plusieurs fois la simulation de prêt afin de trouver la meilleure offre qui s’adapte le plus à ses attentes, pour minimiser les risques de surendettement. Mais préparer sa demande de crédit bancaire se situe également au niveau de la solidité de votre dossier. Plus vous présentez des éléments convaincants à la banque, plus vous aurez de la chance à obtenir votre prêt.

Plus votre profil est bon, meilleur serait le résultat

Les chances de réussite d’une demande de crédit varient selon le profil emprunteur. Vous avez la trentaine ? Vous avez un bon emploi ? Vous profitez d’un revenu stable et conséquent ? Vous pouvez proposer un apport personnel ? Vous aurez non seulement moins de mal à convaincre les banques, mais pourriez aussi négocier un meilleur taux pour votre crédit à la consommation.  Le cas échéant, on vous conseille de faire appel à un courtier crédit. Expert dans la négociation des contrats de prêts, ce dernier peut augmenter vos chances de réussite. Il fera jouer ses connaissances et ses compétences non seulement afin de peaufiner votre profil, mais aussi pour faire passer votre demande malgré les lacunes. Attention toutefois, en échange de son intervention, le courtier vous demander 1 % du capital que vous demandez à la banque.

Prenez en compte des conditions de souscription établies par la banque en question

Il y a aussi des conditions de souscription que vous ne devez pas ignorer. Elles peuvent varier d’une banque à une autre. Mais de façon générale, les banques n’empruntent qu’à des personnes de plus de 18 ans. En outre, seuls les résidents français peuvent prétendre à une offre des établissements de l’hexagone. Vous pouvez justifier cet état de chose en insérant votre CIN ou votre carte de résident dans les pièces justificatives. Par ailleurs, toute demande de prêt doit être accompagnée d’une assurance emprunteur. Depuis 2005, certes, vous avez la possibilité de souscrire une garantie en dehors des murs de l’établissement prêteur. Néanmoins, vous augmenterez vos chances de réussite si vous optez directement pour les offres de la banque. De plus, cette technique vous fera économiser du temps dans la réalisation de toutes les démarches de souscription à un emprunt.

Assurance : Les autres points qui peuvent jouer en votre faveur

Comme déjà indiqué, vous ne devez lésiner aucun point qui serait susceptible de vous donner un point d’avance sur votre demande de crédit à la banque. De ce fait, présenter une assurance c’est bien, mais si vous avez la possibilité de proposer des garanties de remboursement fiable, ce serait davantage plus rassurant aux yeux de la banque. Vous pouvez entre autres opter pour l’hypothèque, la caution ou les autres types de garanties réelles ou personnelles. Cela augmente votre taux de solvabilité et vous fera paraitre « bon payeur ». Vous aurez ainsi moins de mal à convaincre les banques qui ne proposent pas leur contrat de crédit à titre gratuit. Les taux varient, comme vous le savez, selon le type de prêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *