souscription assurance

Ecrit le 12 juin 2023 Par Marie Héléne Girauard - 1370 Lectures


Assurance contre le loyer impayé : comment se protéger en tant que propriétaire ?

En tant que propriétaire, faire face à des loyers impayés peut rapidement devenir un véritable casse-tête, avec des conséquences financières et juridiques non négligeables. Heureusement, il existe des solutions pour vous protéger et minimiser les risques. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir l’assurance contre le loyer impayé, ses avantages et ses modalités, afin de vous aider à faire le meilleur choix pour sécuriser vos revenus locatifs.

Comprendre l’assurance contre le loyer impayé

L’assurance contre le loyer impayé, également appelée Garantie des Loyers Impayés (GLI), est un contrat d’assurance destiné aux propriétaires bailleurs. Elle permet de couvrir les risques liés à l’absence de paiement des loyers, des charges et des taxes par le locataire. En souscrivant une telle assurance, vous bénéficiez d’une protection financière en cas de non-paiement, ainsi que d’une prise en charge des frais de justice et des indemnisations en cas de litige.

Les garanties proposées

La plupart des contrats d’assurance loyer impayé proposent plusieurs garanties, telles que :

  • La prise en charge des loyers impayés : l’assureur prend en charge le montant des loyers impayés, dans la limite du plafond fixé par le contrat.
  • La prise en charge des charges et taxes impayées : l’assureur vous indemnise pour les charges et taxes non réglées par le locataire défaillant.
  • La protection juridique : l’assureur vous accompagne dans les démarches juridiques et prend en charge les frais liés à un litige avec le locataire (avocat, huissier, etc.).
  • La prise en charge des dégradations immobilières : l’assureur vous indemnise pour les frais de remise en état de votre bien immobilier en cas de dégradations causées par le locataire.

loyer impayé

Choisir et souscrire une assurance contre le loyer impayé

Avant de souscrire une assurance contre le loyer impayé, il est important de comparer les offres du marché et de bien étudier les conditions et garanties proposées. Voici quelques critères à prendre en compte pour choisir le contrat le plus adapté à vos besoins.

Le coût de l’assurance

Le coût de l’assurance loyer impayé varie en fonction de la compagnie d’assurance et des garanties proposées. Il est généralement compris entre 2 % et 4 % du montant annuel des loyers, charges et taxes incluses. Certaines compagnies d’assurance proposent également des réductions ou des tarifs dégressifs en fonction du nombre de biens immobiliers assurés.

A lire aussi :   Voici comment résilier assurance habitation quand on est en location

Les conditions de souscription

Pour souscrire une assurance loyer impayé, il est nécessaire de respecter certaines conditions, telles que :

  • Le locataire doit être solvable et présenter des garanties financières suffisantes (revenus équivalents à trois fois le montant du loyer, CDI, etc.).
  • Le locataire ne doit pas être en situation d’impayé au moment de la souscription du contrat d’assurance.
  • Le bailleur doit avoir réalisé un état des lieux contradictoire et en avoir conservé une copie.

La durée de carence et les franchises

La durée de carence est la période pendant laquelle l’assureur ne prend pas en charge les loyers impayés. Elle varie généralement entre 1 et 3 mois, en fonction des conditions du contrat. Les franchises, quant à elles, sont les montants qui restent à la charge du bailleur en cas d’indemnisation. Il est donc important de bien étudier ces éléments pour choisir l’assurance la plus adaptée à votre situation.

Les alternatives à l’assurance contre le loyer impayé

Si vous ne souhaitez pas souscrire une assurance contre le loyer impayé, vous pouvez opter pour d’autres solutions afin de vous protéger contre les risques d’impayés. Parmi elles, on retrouve notamment :

  • La caution solidaire : une personne physique ou morale (telle qu’un organisme ou une banque) se porte garante pour le paiement des loyers en cas de défaillance du locataire.
  • Le dépôt de garantie : une somme d’argent (généralement équivalente à un ou deux mois de loyer) est versée par le locataire lors de la signature du bail et peut être utilisée pour couvrir les impayés ou les dégradations éventuelles.
  • Les aides publiques : certaines dispositifs, tels que la garantie Visale ou la garantie Loca-Pass, offrent une protection contre les impayés pour les propriétaires et les locataires éligibles.

Pour finir, l’assurance contre le loyer impayé est une solution efficace pour se protéger en tant que propriétaire bailleur face aux risques d’impayés et de dégradations immobilières. En comparant les offres du marché et en étudiant attentivement les garanties et conditions proposées, vous pourrez choisir l’assurance la plus adaptée à vos besoins et sécuriser ainsi vos revenus locatifs. Néanmoins, d’autres alternatives existent et peuvent être envisagées en fonction de votre situation et de celle de vos locataires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *