Ecrit le 25 juillet 2022 Par Romain Riesenart - 78 Lectures


Comment est calculée l’assurance habitation ?

Assurer son domicile est un geste responsable qui incombe à tout propriétaire, locataire ou colocataire. Même s’il n’existe aucune loi qui oblige le propriétaire occupant son propre logement à assurer ce dernier, cela est toujours avantageux de le faire. En effet, non seulement l’assurance protège votre maison, mais aussi vos biens en cas de sinistre. Cependant, pour bénéficier d’une indemnisation de la part de votre assureur, vous êtes tenu de remplir votre part du contrat : payer vos cotisations. Vous vous questionnez quant à la façon dont est calculée l’assurance habitation ? Réponse ici !

Quel est le tarif d’une assurance habitation ?

Le prix de l’assurance habitation, qu’un assuré doit verser annuellement à son assureur pour espérer se faire rembourser en cas de sinistre, n’est jamais standard. Celui-ci dépend de plusieurs variables que sont le statut de l’assuré, les caractéristiques particulières du logement, la position géographique et le type de garantie souscrite.

Qu’il s’agisse d’un incendie, de vol ou d’éventuels dégâts causés par les eaux, vous serez indemnisé en fonction de votre cotisation mensuelle. Ce dernier terme n’est pas à confondre avec la prime d’assurance qui fait référence au montant global à payer par l’assuré pendant toute une année pour être couvert. Généralement, cette prime comprend trois volets, à savoir :

  • Le volet risque

Il détermine le montant à verser selon la probabilité de survenance du sinistre pour lequel l’assuré souscrit le contrat. Plus cette éventualité est importante, plus le prix de l’assurance habitation sera élevé.

  • Le volet frais

Il s’agit des divers frais que peut prélever l’assureur pour couvrir ses charges de fonctionnement.

  • Le volet bénéfice

C’est ce que gagne l’assureur sur votre contrat d’assurance.

Le prix d’assurance habitation dépend de la politique générale d’assurance de chaque pays. En France par exemple, le tarif annuel moyen d’une assurance habitation est de 195 € ou 350 € (ou plus), selon qu’il s’agisse d’un appartement ou d’une maison.

L’assurance habitation selon profil de l’assuré

Le profil de l’assuré est un paramètre indispensable pris en compte dans le calcul de l’assurance habitation. En effet, le tarif à payer est déterminé différemment selon que l’assuré est un locataire ou le propriétaire du bien immobilier à protéger. Ensuite, il arrive que certaines maisons d’assurance s’intéressent à la situation matrimoniale ou au nombre de personnes à la charge du souscripteur du contrat.

Il faut savoir que la plupart du temps, si le logement à assurer est habité par plusieurs personnes, les risques de sinistre sont évalués à la hausse. Cela veut dire que la prime d’assurance aussi sera plus élevée comparativement à ce que devrait payer une personne vivant seul.

L’assurance habitation selon les caractéristiques du logement

Le calcul d’une assurance habitation ne peut être effectué sans une prise en compte des diverses caractéristiques du logement. C’est un point décisif de la cotisation qu’un assuré se doit de verser à son assureur en contrepartie d’une indemnisation en cas de sinistre.

La nature du logement

Généralement, le prix de l’assurance d’une maison se révèle plus coûteux que celui d’un appartement. De plus, si l’habitation dispose d’un garage ou une piscine par exemple, ceux-ci font directement l’objet d’une couverture subsidiaire, ce qui implique des frais supplémentaires.

En revanche, si vous vivez dans un appartement, le tarif de l’assurance peut dépendre du niveau où se situe le logement. Un assuré qui habite dans un appartement au rez-de-chaussée est, du point de vue de l’assureur, plus exposé aux risques d’inondation ou de vol qu’un autre vivant au troisième étage.

L’état du logement

S’agit-il d’une nouvelle construction ou d’un vieux bâtiment ? C’est un détail auquel l’assureur fait attention pour le calcul de l’assurance habitation. Habituellement, une vieille habitation présente plus de risques qu’une nouvelle et qui dit risque important, dit coût élevé.

La superficie du logement

Logiquement, plus le logement est spacieux et dispose de pièces, plus les frais d’assurances seront élevés.

La zone géographique du logement

La zone où est localisée votre habitation impacte fortement la prime d’assurance à payer. Quelle que soit la nature du risque (humaine, naturelle ou technologique), l’assureur se charge de calculer la prime en fonction de cela. Si votre zone de résidence est reconnue comme fréquemment inondée, les frais appliqués seront coûteux. Aussi, les habitations proches des industries sont considérées comme des biens à risques.

Dans certaines villes attractives de la France comme Paris ou Marseille, les risques de vols sont assez élevés. Le coût de l’assurance des habitations se trouvant dans ces régions est donc beaucoup plus élevé que celui des maisons en Bretagne par exemple.

L’assurance habitation selon le niveau de garanties

Outre les divers facteurs énoncés plus haut, les garanties auxquelles vous souscrivez peuvent également impacter le prix de votre assurance. De même, plus vous en ajoutez à votre contrat, plus votre prime sera élevée. Comme garanties, il y a :

  • la garantie couverture bien immobilier ;
  • la garantie incendie ;
  • la garantie catastrophe naturelle ;
  • la garantie dégât causée par les eaux ;
  • la garantie cambriolage ;
  • la garantie couverture d’objets précieux.

À cela s’ajoutent les garanties qui couvrent vos biens mobiliers, ainsi que vos équipements électroménagers.

Est-ce possible de réaliser des économies sur l’assurance habitation ?

Il existe bel et bien des moyens pour réduire le coût de votre assurance habitation. L’installation d’un système d’alarme par exemple est une solution qui, selon les assureurs, réduit le risque de survenance de sinistres comme le vol, le vandalisme ou les incendies. Relié directement à une centrale de surveillance, une alarme anti vol envoie automatiquement de signal en cas d’intrusion. Dans certains cas, ce dispositif d’alerte peut également signaler les cas de fuite d’eau dans votre logement. Ce qui permet de limiter plus rapidement les dégâts. Il s’agit donc d’un bon moyen pour économiser de l’argent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.