Femme sur un VAE

Ecrit le 6 juillet 2021 Par Ulrik Schneidder - 496 Lectures


Faut-il assurer son vélo à assistance électrique ?

L’utilisation des vélos à assistance électrique, ou VAE, a explosé ces deux dernières années en France. Plus de 500 000 unités ont été vendues en 2020, dont 40% étaient des vélos de ville. Si vous êtes parmi ces nombreux Français qui souhaitent remplacer leur voiture par un VAE pour se rendre au travail, vous vous êtes certainement posé la question de comment assurer ce type de vélo. Nous vous donnons ici des réponses.

Quel type de VAE assurer ?

Pour les vélos électriques dit classiques, aucune assurance n’est obligatoire. Ce sont les vélos dont la puissance du moteur est inférieure à 250 watts et dont l’assistance est déclenchée en pédalant et se coupe quand la vitesse atteint 25km/h. Toutefois, il est fortement recommandé de souscrire une responsabilité civile vie privée lorsque vous circulez avec ce type de vélo comme pour tout autre vélo. La responsabilité civile couvre les dommages causés à des tiers (matériels ou corporels). Cette assurance est généralement incluse dans votre contrat d’assurance habitation.

Parmi les VAE, on trouve aussi des speed-bikes. Comme leur nom l’indique, ces vélos sont plus rapides et leur vitesse peut atteindre 45 km/h. Ils sont classés par le code de la route dans la catégorie des cyclomoteurs. Ils sont donc soumis à l’obligation d’assurance en responsabilité civile comme tout autre véhicule terrestre à moteur. Ce type de vélo doit donc être assuré via un contrat d’assurance spécifique auto ou deux-roues, en tous risques ou au tiers.

vélo à assistance électrique

Assurer votre VAE contre le vol

Il faut savoir que plus de 400 000 vélos sont volés en France chaque année, et 50% des cyclistes ont déjà subi un vol de vélo. Plus de 80 000 personnes renonceraient au vélo à cause du risque de vol. Ces statistiques sont un fort encouragement à assurer son vélo contre le vol !

Assurer ou non votre VAE contre le vol reste donc un choix que vous aurez à faire selon votre mode d’utilisation et suivant les autres contrats d’assurance que vous possédez déjà. La plupart des contrats d’assurance habitation garantissent le vol à l’intérieur de votre logement, sous réserve de conditions. Généralement, le vélo doit être stationné dans un endroit fermé et sécurisé (cave ou garage privatif) ou protégé par un antivol et attaché à un point fixe.

Si vous stationnez régulièrement votre vélo à l’extérieur, dans un endroit fréquenté ou non sécurisé, il est conseillé de souscrire une couverture spécifique. Celle-ci peut être incluse dans votre contrat d’habitation ou proposée en option. Sinon, de nombreux assureurs proposent des contrats spécifiques adaptés à votre situation.

Renforcer votre protection en cas de chute

Un VAE étant plus rapide qu’un vélo classique, les risques d’accident sont plus nombreux. S’il s’agit d’un vélo tout-terrain et que votre pratique est engagée, la prise de risque est encore plus élevée. Pour votre protection, et suivant votre pratique, il peut donc être intéressant de souscrire à une assurance corporelle complémentaire. Vous bénéficierez ainsi de garanties financières (frais de soins restés à charges, compensation de perte de salaire…) et de services d’assistance pour couvrir les conséquences d’un accident.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *