assurance voiture électrique

Ecrit le 3 décembre 2020 Par Romain Riesenart - 1018 Lectures


Quelle assurance pour une voiture électrique sans permis choisir ?

Bien que cela fait bien longtemps que la voiture électrique ait fait son apparition, elle ne cesse de conquérir nombre de Français. Et cela est tout à fait justifié. S’améliorant d’année en année, cette voiturette, appelée aussi minicar s’acquiert pour sa consommation énergétique nettement plus basse par rapport à une voiture classique. Elle s’adopte également pour l’immense confort qu’elle offre lors de la conduite. Pour rouler en toute légalité avec ce minicar, une assurance pour une voiture électrique sans permis est de mise. On vous aide à la choisir.

Assurance auto au tiers : le strict minimum pour ce véhicule

Comme son nom le sous-entend clairement, la voiture sans permis peut se conduire sans permis. Son utilisation est cantonnée à la circulation sur les axes secondaires. Elle ne peut point être utilisée sur une voie rapide et encore moins sur une autoroute. Pour rappel le moteur de cet engin a fait l’objet d’un bridage spécifique, limitant ainsi sa vitesse à 45 km à l’heure. Bien que de petite taille et que les risques d’accident sont minimes avec cette auto, elle doit néanmoins être assurée, puisqu’il s’agit d’un véhicule terrestre motorisé.

Si vous ne le faites pas, si vous n’avez pas d’assurance pour conduire une voiture électrique sans permis vous risquez de payer une amende de 3 750 €. Pour ainsi passer à côté d’un tel désagrément, souscrivez donc une assurance auto pour votre voiturette. Dans le cadre d’un véhicule motorisé terrestre, l’assurance au tiers est un obligatoire. Il s’agit du strict minimum. Cette police couvre votre responsabilité civile. Elle prend en charge tous les éventuels dégâts matériels et corporels que vous pourrez causer à autrui.

voiture électrique

Garnir son contrat d’assurance avec des couvertures facultatives

Par souci d’économie, il est tout à fait naturel de se contenter de l’assurance au tiers. Toutefois, pour une meilleure protection, compléter donc votre contrat d’assurance avec d’autres garanties. De par sa petite taille, la voiture sans permis est assez vulnérable, notamment en cas de choc. Une garantie mécanique est donc vivement conseillée. À cela, pensez aussi à ajouter une police contre l’incendie et le vol. Ceci est d’autant plus à faire si vous garez quotidiennement votre voiturette sur la voie publique. Pour une conduite en totale sérénité, il convient de souscrire une assurance auto tous risques. Cette dernière regroupe toutes les garanties mentionnées plus haut, avec en plus la garantie dommage tous accidents.

Tenir compte des exclusions lors du choix de son assurance de voiture électrique sans permis

Avant de signer pour une telle ou telle assurance pour une voiture sans permis électrique, pensez à vérifier les exclusions. D’une compagnie à une autre, ces clauses restent globalement les mêmes. Généralement, l’assurance ne couvre pas les dommages résultant d’une conduite en état d’ivresse ou sous l’emprise d’une drogue. Votre assureur ne prendra pas non plus en charge les frais suite à un délit de fuite, du non-pot de ceinture… Mais encore, si vous avez procédé au débridage de votre moteur, votre assurance ne couvrira point. D’ailleurs, cette pratique est jugée comme illégale. Le propriétaire peut être sanctionné d’une amende de 30 000 €, suivi de deux ans d’emprisonnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *