assurance vie

Ecrit le 23 novembre 2020 Par Romain Riesenart - 672 Lectures


L’assurance vie : quel est son fonctionnement ?

L’assurance vie est le placement préféré des français depuis quelques années… mais pourquoi  cet engouement pour ce produit d’épargne ? Nous allons à travers cet article essayer de mieux comprendre les caractéristiques de ce placement.

Tout d’abord, l’assurance vie est à la base un produit d’épargne destiné à la transmission de son capital à un bénéficiaire lors du décès du souscripteur. En effet, en cas de décès, le capital et les intérêts sont cédés au bénéficiaire choisi par le souscripteur qui peut être : les enfants, le conjoint ou encore frères ou sœurs,…

Cependant, aujourd’hui, l’assurance vie est surtout utilisée comme une épargne en tant que tel permettant de faire fructifier son argent à moyen ou long terme et également de bénéficier d’avantages fiscaux non négligeables. C’est un produit d’épargne qui permet de préparer sa retraite ou encore pour un achat immobilier à terme ou tout autre projet important. Le souscripteur d’une assurance vie perçoit des intérêts sur le montant placé (capital investi). Les intérêts sont plus ou moins élevés en fonction du support où le capital est investi.

Il est important de noter la différence entre une assurance décès et une assurance vie car ce n’est pas tout à fait le même produit et les mêmes objectifs. Effectivement, l’assurance décès permet de couvrir les frais et les besoins en cas de décès du souscripteur, ce n’est pas un produit d’épargne contrairement à l’assurance vie.

Par ailleurs, vous avez la possibilité de souscrire à plusieurs contrats d’assurance vie, il est d’ailleurs vivement conseiller de varier ses placements. Il convient donc de choisir le meilleur contrat d’assurance vie à travers des comparateurs comme ConnectBanque.

fonctionnement assurance vie

Quels sont les supports d’investissement pour l’assurance vie ?

Il y a deux types de supports en assurance vie :

  • Les fonds en euros où le capital est garanti mais avec un rendement modéré
  • Les unités de compte (UC) où le capital n’est pas garanti mais offre des rendements plus élevés à travers des placements en actions, obligations ou immobiliers ( SICAV, SCI, SCPI, FCP ou trackers).

Quelle est la fiscalité de l’assurance vie ?

En premier lieu, il faut savoir que tant que vous ne retirez pas votre capital investi de votre contrat d’assurance, vous n’avez pas d’impôts à payer.

Si vous retirez après 8 ans en date de l’ouverture d’assurance, vous êtes exonéré d’impôts, c’est l’un des avantages de ce produit d’épargne. En cas de retrait partiel ou totale avant les 8 ans, c’est l’application de la Flat Tax qui est pris en compte depuis sa mise en place en 2017.

L’assurance vie est donc une niche fiscale intéressante en tant que produit d’épargne mais il faut savoir les conditions pour pouvoir en profiter au maximum. Il est important de prévoir l’assurance vie comme une épargne de moyen et long terme afin d’en tirer tous les bénéfices et éviter les retraits anticipés c’est à dire avant la 8éme année. Vous avez pour une épargne court terme les livrets boostés qui sont un bon compromis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *