Sécurité sociale

Ecrit le 4 septembre 2023 Par Joseph de Montny - 1256 Lectures


Remboursement des implants dentaires par la Sécurité sociale

Aujourd’hui, beaucoup de personnes souffrent de problèmes dentaires et les implants dentaires sont souvent la solution la plus efficace pour retrouver leur sourire et leur confiance. Cependant, le coût de ces interventions peut être élevé et il est donc essentiel de comprendre comment fonctionne le remboursement des implants dentaires par la Sécurité sociale. Dans cet article, nous allons détailler les différentes démarches à suivre pour obtenir un remboursement et les conditions à respecter.

Les conditions de prise en charge des implants dentaires par la Sécurité sociale

Pour être éligible à un remboursement des implants dentaires par la Sécurité sociale, il est important de respecter certaines conditions. Tout d’abord, l’intervention doit être réalisée par un chirurgien-dentiste ou un stomatologiste inscrit au tableau de l’Ordre. De plus, le patient doit être affilié au régime général de la Sécurité sociale ou à un régime assimilé.

Il est également impératif de savoir que la prise en charge ne concerne que les actes inscrits à la nomenclature des actes médicaux. Les implants dentaires en eux-mêmes ne sont pas remboursés, mais certains actes associés à la pose d’implants peuvent être pris en charge. Pour bénéficier du remboursement, il est essentiel de respecter les étapes suivantes.

Obtenir un devis détaillé de l’intervention

Avant de vous engager dans une intervention pour la pose d’implants dentaires, demandez à votre praticien un devis détaillé. Celui-ci doit mentionner le coût des implants, les actes médicaux associés, ainsi que les honoraires du praticien. Ce devis vous permettra de vérifier si les actes sont remboursables par la Sécurité sociale.

Envoyer une demande d’entente préalable

Pour certains actes, vous devrez envoyer une demande d’entente préalable à votre caisse d’assurance maladie. Cette demande doit être accompagnée d’un courrier explicatif de votre chirurgien-dentiste ou stomatologiste, ainsi que du devis détaillé. Votre caisse d’assurance maladie examinera votre demande et vous informera de sa décision.

Remboursement implantLe remboursement des actes associés à la pose d’implants dentaires

Comme mentionné précédemment, les implants dentaires en eux-mêmes ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale. Cependant, certains actes associés à la pose d’implants peuvent être pris en charge. Voici les principaux actes concernés :

A lire aussi :   Numéro AMC : où se situe-t-il et comment trouver facilement le numéro de mutuelle

Les consultations préalables

Les consultations chez un chirurgien-dentiste ou un stomatologiste en vue de la pose d’implants dentaires sont remboursées à hauteur de 70 % du tarif conventionnel, soit 23 € pour une consultation classique. La participation forfaitaire de 1 € reste à votre charge.

Les soins préparatoires

Les soins préparatoires, tels que les extractions dentaires ou les traitements des infections, sont également pris en charge par la Sécurité sociale. Le remboursement varie en fonction de la nature des soins et des honoraires du praticien.

Les prothèses dentaires

Si la pose d’implants dentaires nécessite la mise en place de prothèses dentaires, celles-ci peuvent être remboursées par la Sécurité sociale. Le remboursement dépend du type de prothèse et du matériau utilisé. Par exemple, une couronne en céramique est remboursée à hauteur de 70 % du tarif conventionnel, soit 120 €.

Les mutuelles et complémentaires santé : une aide précieuse

Pour pallier les insuffisances de la prise en charge par la Sécurité sociale, il est vivement recommandé de souscrire une mutuelle ou une complémentaire santé. Ces organismes peuvent prendre en charge tout ou partie des frais non remboursés par la Sécurité sociale, y compris le coût des implants dentaires eux-mêmes. Comparez les offres et assurez-vous de choisir une mutuelle qui couvre les implants dentaires.

Conclusion : comment optimiser le remboursement de vos implants dentaires ?

Le remboursement des implants dentaires par la Sécurité sociale est limité aux actes associés à la pose d’implants. Pour optimiser votre remboursement, il est crucial de respecter les conditions de prise en charge et de suivre les démarches nécessaires. N’oubliez pas de demander un devis détaillé de l’intervention et de vérifier si les actes sont remboursables.

Enfin, pensez à souscrire une mutuelle ou une complémentaire santé pour compléter la prise en charge de la Sécurité sociale et réduire vos frais dentaires. Comparez les offres et choisissez celle qui convient le mieux à vos besoins et à votre budget.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *