soin palliatif

Ecrit le 1 septembre 2023 Par Joseph de Montny - 1240 Lectures


Peut-on sortir des soins palliatifs : Droits et démarches pour en sortir

Les soins palliatifs sont un ensemble de traitements et de soins visant à soulager la douleur et améliorer la qualité de vie des patients atteints de maladies graves ou incurables. Mais peut-on sortir des soins palliatifs et, si oui, quelles sont les démarches à suivre et les droits des patients concernés ? Dans cet article nous aborderons ce sujet complexe et détaillé sous différents angles.

Les soins palliatifs : une prise en charge globale

Les soins palliatifs ne sont pas seulement destinés aux personnes en fin de vie, mais aussi à celles atteintes de maladies chroniques, dégénératives et/ou incurables. Ils ont pour principal objectif d’offrir un accompagnement global qui prend en compte les dimensions physiques, psychologiques, sociales et spirituelles de la souffrance.

Ces soins sont généralement assurés par une équipe pluridisciplinaire composée de médecins, infirmiers, psychologues, travailleurs sociaux, bénévoles et autres professionnels de santé. Leur prise en charge est personnalisée et adaptée aux besoins spécifiques de chaque patient.

Les droits des patients en soins palliatifs

Les patients en soins palliatifs disposent de droits spécifiques pour garantir le respect de leur dignité et leur autonomie. Parmi ces droits, notons la possibilité de refuser ou d’arrêter un traitement, y compris les soins palliatifs, sans que cela ne constitue une forme d’euthanasie ou de suicide assisté.

Le droit au consentement éclairé

Le consentement éclairé est un principe fondamental du droit médical qui stipule qu’un patient doit être informé de manière claire et complète sur les risques, les bénéfices et les alternatives d’un traitement proposé. Les soins palliatifs ne font pas exception à cette règle : le patient doit être informé de la nature des soins, de leurs objectifs et de leurs modalités.

Le droit de refuser ou d’arrêter un traitement

Le droit de refuser ou d’arrêter un traitement est reconnu par la loi française et s’applique également aux soins palliatifs. Ainsi, un patient peut décider de ne pas débuter ou de sortir des soins palliatifs s’il estime que ceux-ci ne correspondent pas à ses attentes ou à ses valeurs. Cette décision doit être prise en concertation avec l’équipe médicale et respectée par les professionnels de santé.

A lire aussi :   Codification du motif médical : comprendre le code CCAM

Le droit aux directives anticipées

Les directives anticipées permettent à une personne d’exprimer à l’avance ses souhaits concernant sa prise en charge médicale en cas d’incapacité à exprimer sa volonté. Elles peuvent notamment préciser la volonté ou non de recevoir des soins palliatifs et les conditions de leur mise en œuvre.

soinLes démarches pour sortir des soins palliatifs

Sortir des soins palliatifs implique de suivre certaines démarches pour garantir le respect des volontés du patient et assurer une prise en charge adaptée à ses besoins.

La discussion avec l’équipe médicale

La première étape consiste à discuter avec l’équipe médicale de la décision de sortir des soins palliatifs. Cette discussion permet d’évaluer la pertinence de cette décision, de prendre en compte les conséquences sur la santé du patient et d’envisager les alternatives possibles. Il est important de privilégier un échange ouvert et respectueux, dans lequel le patient expose ses motivations et l’équipe médicale fait part de ses recommandations.

La rédaction d’un document écrit

Pour éviter toute ambiguïté et garantir le respect des volontés du patient, il est recommandé de rédiger un document écrit précisant la décision de sortir des soins palliatifs. Ce document peut prendre la forme d’une lettre adressée à l’équipe médicale ou d’une annotation dans le dossier médical du patient. Il est également possible de rédiger des directives anticipées spécifiques aux soins palliatifs.

Le suivi médical

Sortir des soins palliatifs ne signifie pas forcément mettre fin à tout suivi médical. Au contraire, il est essentiel de continuer à être suivi par un médecin pour prévenir et gérer les éventuelles complications liées à la maladie ou au traitement. Le suivi médical peut également inclure la mise en place d’un plan de soins adapté aux nouvelles attentes du patient.

Conclusion : le respect de la volonté du patient avant tout

Pour finir, sortir des soins palliatifs est une décision qui appartient au patient et qui doit être prise en concertation avec l’équipe médicale. Les droits des patients en soins palliatifs permettent de garantir le respect de leur dignité et de leur autonomie tout au long de la prise en charge. Les démarches pour sortir des soins palliatifs doivent être suivies scrupuleusement pour assurer une prise en charge adaptée aux besoins et aux attentes du patient. Enfin, le respect de la volonté du patient doit toujours être au cœur de la prise de décision, qu’il s’agisse d’entrer ou de sortir des soins palliatifs.

A lire aussi :   Choisir une complémentaire santé pour des salariés de cabinets d’avocats

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *