Ecrit le 30 juin 2019 Par Clémence Régis-Fontaine - 311 Lectures


Comment fonctionne le système d’assurance maladie en Suisse ?

En vertu de la loi sur l’assurance maladie ou LAMal, toute personne domiciliée en Suisse est tenue de contracter une assurance obligatoire des soins auprès d’un organisme d’assurance maladie de son choix. Cette loi prévoit que chaque citoyen est obligatoirement assuré contre les risques liés à la maladie et aux accidents.

LAMal, l’assurance maladie obligatoire en Suisse

En Suisse, chaque membre de la famille, y compris les enfants, doit être assuré de manière individuelle. LAMal est obligatoire dès la naissance, ou dès la première installation stable sur le territoire suisse. Indépendamment du caractère obligatoire de l’assurance de base, la loi laisse le libre choix aux personnes, de choisir eux-mêmes leur assureur. L’assuré peut choisir n’importe quel assureur autorisé à pratiquer dans le domaine de l’assurance sociale. Les assureurs ne peuvent pas refuser une demande de souscription et aucun questionnaire santé n’est requis pour une assurance de base. Vous avez 3 mois pour choisir votre assureur maladie. Passé ce délai, c’est l’administration du canton qui choisira automatiquement un assureur pour vous. Et si vous souhaitez changer de caisse maladie, vous êtes autorisés. Pour faire un changement de la caisse maladie, vous devez seulement prévenir votre assureur trois mois. Généralement, un changement de l’assurance maladie se fait chaque fin de semestre.

Les prestations couvertes par l’assurance santé suisse de base

Les couvertures proposées par les assurances sont les mêmes, quelle que soit la caisse d’assurance-maladie auprès de laquelle vous souscrivez l’assurance maladie de base obligatoire (LAMal). L’assurance de base couvre :

  • L’hospitalisation : l’assurance maladie en Suisse couvre vos frais d’hospitalisation en chambre commune dans l’hôpital de votre lieu de résidence. Si vous souhaitez séjourner dans une chambre privée ou semi-privée, les frais de séjour seront à votre charge.
  • Les soins ambulatoires : ils regroupent les soins médicaux effectués sur un patient en dehors d’une situation d’hospitalisation. Ils sont couverts par l’assurance maladie de base si les soins sont pratiqués par un médecin.
  • Les médicaments prescrits par un médecin : l’assureur prend en charge les médicaments prescrits par un médecin à condition qu’ils figurent sur la liste des médicaments avec tarif ou la liste des spécialités.
  • Les prestations de maternité et d’accouchement : les examens de contrôle menés et prescrits par un médecin ou sage-femme, 7 examens de routine, le Test Prénatal Non Invasif (TPNI), les séances de préparation à la naissance et les prestations d’accouchement à domicile, à l’hôpital ou en environnement semi-hospitalier sont couverts par l’assurance maladie.
  • Soins de santé lorsque vous êtes à l’étranger : les frais médicaux sont pris en charge par l’assurance maladie de base en cas d’urgence.

Le prix en Suisse de l’assurance maladie obligatoire

En Suisse, l’assurance maladie obligatoire se qualifie par :

  • Une prime d’assurance : son montant est contrôlé par le gouvernement. Il peut varier en fonction des risques, de votre âge, de votre commune d’habitation et du montant de la franchise. Plus la franchise est importante, plus la prime d’assurance est faible.
  • Une franchise : c’est le montant que vous décidez de prendre à votre charge pour vos dépenses de santé dans l’année à venir.
  • Une quote-part : c’est une participation supplémentaire de l’assuré. Elle s’applique pour les frais relatifs aux consultations médicales, aux prescriptions de médicaments ou aux frais d’hospitalisation. Les frais de maternité ne sont pas concernés.

L’assurance complémentaire – LCA

Pour compléter les prestations de l’assurance de base (LAMal), les assureurs proposent toute une série de prestations. Ces prestations sont des assurances de type privées appelées assurances complémentaires. Pour souscrire à l’assurance complémentaire, il faut remplir un questionnaire santé détaillé. Et comme il s’agit d’un contrat privé, l’assureur a le droit de refuser une demande de souscription. La majorité des assurances complémentaires prend en charge des prestations qui ne sont pas du tout remboursées par l’assurance maladie obligatoire. LCA rembourse totalement ou partiellement les consultations, la pharmacie, l’hospitalisation, l’optique et le dentaire.

L’assurance-maladie pour les étudiants étrangers

En Suisse, les étudiants étrangers et stagiaires sont soumis à des règles particulières concernant l’assurance maladie. S’ils peuvent se prévaloir d’une assurance dans leur pays d’origine qui couvre les soins qu’ils pourraient avoir en Suisse, alors ils ne sont pas soumis à LAMal. Dans le cas contraire, ils seront obligés de se souscrire à l’assurance maladie ou LAMal et si besoin à une assurance complémentaire. En cas de séjour à l’hôpital, une assurance complémentaire d’hospitalisation lui permet de choisir son médecin traitant, de lui faire hospitaliser dans un autre canton ou dans une clinique privée et de bénéficier d’un hébergement en chambre simple ou double.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *