Ecrit le 26 juin 2019 Par Clémence Régis-Fontaine - 72 Lectures


Maladies courantes des lapins à couvrir par une assurance santé

Un régime alimentaire sain et varié n’est pas toujours suffisant. Comme tous les êtres humains, les lapins peuvent être sujets à différentes maladies dont certaines très courantes. Et les traitements peuvent être coûteux. Si vous n’avez pas les moyens de soigner votre lapin de suite, vous n’aurez pas beaucoup de choix. Vous devriez faire euthanasier votre petit animal pour abréger ses souffrances.

Pour éviter cela et ne pas choisir entre la vie de votre animal et votre sécurité financière, souscrivez pour votre petit animal à une assurance lapin. Cela vous permettra de vous aider à payer les traitements de votre lapin pour, par exemple, ces maladies.

Assurez vous contre ces maladies courantes des lapins :

Le cancer de l’utérus de la lapine

Le cancer de l’utérus est le plus souvent signalé chez les lapines. Dans le cas de certaines races, l’adénocarcinome utérin a une incidence de 50 à 80 % à l’âge de 5 ans. Desserrer (stériliser) votre animal est recommandé tôt dans sa vie (5–6 mois) pour prévenir le cancer de l’utérus. Castrez votre lapin mal pour réduire les risques.

La boule de poils

Lorsqu’une grande quantité de poils est avalée pendant le toilettage, elle peut former une boule dans l’estomac. Cette boule peut former une obstruction si elle ne passe pas par le tractus intestinal. Les lapins ont la particularité de ne pas vomir. La boule de poils est relativement courante chez les lapins et doit toujours être traitée le plus rapidement possible. Cela se manifeste souvent par un manque d’appétit.

Le diagnostic peut être fait en passant aux rayons X. Un traitement précoce par votre vétérinaire est recommandé pour éviter toute possibilité de chirurgie. Le soin comprend l’injection de médicaments modifiant la motilité intestinale et la thérapie liquidienne.

Mieux vaut prévenir que guérir. Nourrir les lapins avec un régime riche en foin (fibres) aide à prévenir les boules de poils et autres problèmes intestinaux. Un brossage quotidien est également essentiel pour éliminer les poils morts en excès. Votre vétérinaire peut recommander l’utilisation régulière du médicament de boule de poil pour chat.

Les parasites du lapin

Comme les chiens et les chats, les lapins sont sensibles à divers parasites internes. L’examen microscopique annuel des déjections de votre lapin est essentiel à sa santé. Votre vétérinaire vous prescrira le médicament nécessaire, en fonction des résultats.

Les parasites externes, tels que les puces, les tiques, la gale et les acariens peuvent également affecter gravement la santé de vos animaux. Encore une fois, votre vétérinaire doit vous conseiller le traitement approprié, car de nombreux produits utilisés sur d’autres bêtes de compagnie peuvent être toxiques pour les lapins.

Les incisives envahissantes

Les incisives du lapin (dents de devant) se développent continuellement tout au long de leur vie. Normalement, mâcher de la nourriture solide et des blocs de bois leur permet d’avoir une longueur normale. Parfois, cela ne suffit pas et les incisives deviennent trop longues. Le lapin sera incapable de manger correctement et de se toiletter. Le traitement consiste à anesthésier le lapin pour lui couper les dents. Elles peuvent se blesser facilement à cause de leurs dents longues et s’infecter.

La pasteurellose du lapinot

La pasteurellose est une maladie infectieuse courante chez les jeunes lapins causés par la bactérie Pasteurella. Les symptômes comprennent les éternuements, le nez qui coule et les yeux larmoyants. La pasteurellose peut également toucher d’autres parties du corps et provoquer des infections de l’oreille (entraînant une inclinaison de la tête), des abcès (apparaissant sous forme de bosses sur le corps) et des infections utérines. La mort subite due à une septicémie (infection du sang) est rare, mais peut survenir.

La plupart des infections sont bénignes. Le traitement implique des antibiotiques qui sont prescrits par votre vétérinaire. Les injections sont préférables pour le soin. Des gouttes pour les yeux et le nez peuvent également être fournies.

La pasteurellose, bien que facile à traiter, est presque impossible à guérir. De nombreux lapins développent une infection chronique (constante) et ont toujours le nez prisé ou les yeux larmoyants. La maladie étant facilement transmissible entre les lapins ; ces nouveaux animaux doivent être hébergés loin des bestioles de compagnie existants pendant le premier mois. Des situations stressantes, telles que l’introduction d’un nouvel animal, un nouveau régime alimentaire ou le surpeuplement, peuvent provoquer des rechutes.

La litière doit être changée régulièrement pour éviter l’accumulation d’ammoniac, ce qui peut irriter les yeux et les tissus nasaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *