assurance habitation

Ecrit le 13 mars 2022 Par Ulrik Schneidder - 353 Lectures


Comment changer d’assurance habitation quand on a été résilié ?

La compagnie d’assurance se réserve de résilier le contrat d’assurance. De nombreuses raisons peuvent entraîner cette décision, à ne citer que les sinistres en grand nombre en une seule année. Si vous faites partie des assurés ayant reçu une lettre de résiliation de votre assureur, suivez quelques conseils pour souscrire à une nouvelle assurance habitation.

Trouver une compagnie d’assurance

Alors que vous êtes locataire, l’assurance habitation s’avère obligatoire. Le propriétaire de l’habitation pourrait mettre fin au contrat de bail si vous n’arrivez pas à souscrire à une nouvelle assurance habitation dans les meilleurs délais.

Une fois que vous recevez la lettre de résiliation, trouvez un nouvel assureur. Pour éviter le refus, il est important de considérer le motif de refus, généralement mentionné dans la lettre recommandée.

Non-paiement

Vous avez des mauvais points auprès de toutes les compagnies d’assurance habitation en cas de défaut de paiement. Vous aurez dû avoir 30 jours pour le règlement de votre dette. Pour ce cas, vous ne devez pas cacher le motif de la résiliation, tout en essayant de donner des explications. Si vous avez par exemple rejoint votre famille dans une autre région, cette explication valable pourrait vous sauver. Toutefois, il est judicieux de bien repérer les conditions de paiement avant la souscription. N’hésitez pas à payer en une seule fois l’abonnement annuel.

changer d'assurance habitation

Sinistre

Certains assureurs décident de ne plus assurer les personnes d’où l’habitation semble toujours présenter des problèmes techniques. Il en est de même pour les habitations souvent frappées par les catastrophes naturelles à cause de leur emplacement. Si votre assureur a décidé d’arrêter l’assurance, il suffit de réaliser le bon choix avant de souscrire auprès d’une autre enseigne. Repérez la formule qui pourrait couvrir les dégâts en cas de sinistre. Découvrez les conditions de remboursement liées aux dégâts des infrastructures ou des équipements à l’intérieur de la maison.

Aggravation du risque

En cas de changement de situation, l’assuré doit informer l’assureur après 15 jours au maximum. Le coût de la cotisation pourrait ainsi augmenter. Alors que vous refusez cette révision à la hausse de votre participation, la compagnie d’assurance habitation pourrait mettre fin au contrat. Pour ce cas, vous ne serez pas aussi mal vu aux yeux d’un autre assureur. Pour éviter les mauvaises surprises à l’avenir, il convient de découvrir les règlements essentiels de la compagnie d’assurance. Il est important de connaître au préalable les situations qui pourraient entraîner une hausse de la cotisation.

Découvrir les éventuelles complications

La nouvelle compagnie d’assurance de votre choix essayera sans doute de contacter votre assureur à propos de votre cas. Vous serez généralement considéré parmi les « assurés à risque ». Cependant, certaines formules pourraient être inaccessibles. Le nouvel assureur prendra le temps d’étudier l’assurance qui vous intéresse avant d’accepter votre souscription.

En cas de refus auprès de quelques enseignes d’assurance, contacter le Bureau Central de Tarification (BCT). Cet organisme prend en main les personnes qui rencontrent des difficultés après le refus d’une nouvelle souscription auprès de 3 assureurs différents. Autrement, afin d’accélérer le processus, engagez un courtier capable de traiter les risques aggravés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.