assurance étudiant étranger 

Ecrit le 8 mars 2024 Par Emmanuel Desportes - 167 Lectures


Assurance étudiant étranger : jusqu’à combien payer ?

Effectuer un séjour étudiant à l’étranger nécessite un investissement financier important. Il prend en compte les dépenses liées à la formation et aux frais de subsistance, mais également celles relatives à la couverture des risques. En général, le montant des assurances dépend du pays d’étude et des garanties offertes. Si vous souhaitez vous prémunir contre les aléas, découvrez ici combien faut-il prévoir.

Assurance étudiant étranger : des tarifs variables par pays

Le tarif à verser au titre de l’assurance étude en Amérique du Nord est le plus élevé du marché. En effet, les pays tels que le Canada et les États-Unis disposent d’un système sanitaire couteux. À titre d’exemple, pour une consultation chez un médecin, vous pouvez débourser entre 100 et 500 euros.

Ainsi, pour couvrir vos imprévus pendant votre séjour d’étude dans ces pays, la compagnie d’assurance peut exiger jusqu’à 45 euros par mois. Pour vos études en Angleterre, vous devez souscrire une assurance privée. Il en est ainsi parce que le pays ne fait plus partie de l’Union européenne. Excepté la Carte Européenne d’Assurance Maladie qui couvre les frais de santé à hauteur de la législation sociale du pays d’origine, vous devez débourser pour les frais supplémentaires et les autres imprévus. En général, les assureurs réclament entre 20 à 35 euros par mois.

Afin de mieux évaluer votre assurance étudiant à l’étranger voir le comparatif des prix est nécessaire. Cela vous permet d’identifier les meilleures offres et de bien préparer votre projet de voyage.

En Europe, les tarifs applicables sont relativement abordables. Les pays au sein de la communauté économique, la Norvège et la Suisse appliquent les accords en matière de Sécurité sociale. Ainsi, pour une période de deux ans, les étudiants sont protégés par leur organisme national.

payer assurance étranger 

La Sécurité sociale couvre-t-elle les risques en Amérique du Nord ?

La France ne disposant pas d’accord en matière de Sécurité sociale avec les USA, votre caisse de Sécurité sociale ne peut couvrir les risques que vous encourez. Vous pouvez tout au plus bénéficier d’un remboursement pour les dépenses médicales urgentes et imprévues. Le montant remboursable est calculé de façon forfaitaire par votre caisse primaire d’assurance maladie.

Au Canada, vous pouvez bénéficier de l’accord applicable entre le Québec et la France. En vertu de ce partenariat, vous pouvez bénéficier sans frais de la protection maladie. Pour ce faire, vous devez vous inscrire dans un établissement québécois (directement ou dans le cadre d’un échange universitaire). Quel que soit le régime, demandez à votre caisse primaire de vous délivrer le formulaire qui vous permettra de profiter de cet avantage.

A lire aussi :   Quelle est l'adresse de la CPAM d'Albi : où se situe-t-elle et comment s'y rendre ?

Quelles sont les garanties communes ?

En tant qu’étudiant, il est important de bien choisir les garanties offertes par votre compagnie d’assurance pour vos études à l’étranger. Bien entendu, elles dépendent du montant que vous payez. Les garanties communes couvrent les frais médicaux, les frais de rapatriement, les frais payables pour responsabilité civile engagée, etc. Afin d’avoir une idée sur les assurances indispensables que vous devez souscrire, cliquez ici. Il est par ailleurs important de consulter votre établissement d’accueil pour bénéficier des conseils pratiques sur les couvertures obligatoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *